20150108_181332

Il y a eu tellement de bons mots et de bons dessins pour exprimer toutes les peines et souffrances liées aux attentats que je peine à exprimer la moindre idée.
Je reste sans voix, les larmes aux yeux face à ces atrocités. Un mélange de tristesse d'incompréhension et de colère.
Je suis contente de ne pas avoir à expliquer la situation à ma fille...
Il faudra un jour lui en parler car cela fait maintenant partie de l'histoire de notre pays et j'espère trouver les mots justes. J'espère que l'on saura lui apprendre la tolérance, l'amour des autres, lui montrer l'importance de la liberté d'expression et lui dire que, malgré tout, les gens sont unis et forts, qu'il y aura toujours des abrutis des fous des gens guidés par la haine mais qu'ils ne gagneront jamais.
Face à la haine j'espère qu'elle saura réagir sans peur en prônant l'amour.

J'espère que ces rassemblements n'auront pas été vains et que les gens resteront unis face à la haine et à la bêtise.